Les étudiants de fin de formation à l’ENSP de Versailles-Marseille s’impliquent chaque année sur une exercice pré-professionnel intense de rencontres, de recherches et de productions : l’atelier pédagogique régional (APR). Pendant 6 mois à partir d’octobre, des équipes de 2 à 5 étudiants développent une analyse paysagère et des propositions de projet à partir d’un sujet amené par divers partenaires (collectivités territoriales, entreprises,…). Depuis la création de la chaire paysage et énergie il y a 3 ans, 5 à 6 APR par an portent sur les paysages de la transition énergétique. Cette année encore, le 27 mars, les équipes étudiantes ont impressionné par leurs restitutions graphiques et orales les participants à la journée.

Les sujets étaient riches : requalification de poste et de lignes à haute-tension en prise avec l’urbanisation croissante, transformation d’un estuaire industriel sous l’angle post-carbone, penser le développement territorial à partir des valeurs paysagères et énergétiques, envisager le futur d’une centrale nucléaire en déconstruction. Vidéos, posters, jeux sérieux et projections sont les outils mobilisés dans le cadre des travaux des étudiants. Les projets développés permettent de connecter les échelles et de co-construire avec les acteurs locaux des propos prospectifs pour les territoires. Ainsi, Nantes est repensée comme une métropole-réseau (partenariat RTE), la Loire se pare de réflexions post-carbone (partenariat ADDRN/EDF), la centrale de Brennilis devient un liant territorial dans un cadre de Grand site (EDF), la ligne Tavel-Carros est créatrice d’espaces publics. Et le jeu « pays-sages, pays-pas-sages » aura fait jouer plusieurs fois les élus de la Creuse ! »


Votre contact sur ce sujet :
Karine Mangin (QV2) - 01 40 81 95 02
Auréline Doreau (Chaire paysage et Energie) - 01 39 24 62 05