Infrastructures de transports terrestres, écosystèmes et paysages

Agenda thématique

[Journée] le 18 octobre 2018 : Paysage et espèces invasives à Rennes

Les paysages peuvent être profondément modifiés par les espèces invasives, que ce soit de manière directe (présence de l'espèce dans le champ visuel) ou indirecte (modification des écosystèmes et de l'usage des terres). Bien que ces modifications n'entrent pas directement dans la définition des espèces invasives, elles en sont l'une des expressions les plus visibles, et convoquent aussi bien les argumentaires scientifiques que sensibles. Nous aborderons la place de ces modifications des paysages dans les perceptions et les représentations scientifiques ou profanes des espèces invasive, et dans la légitimation des actions de gestion entreprises pour les contrôler à travers une diversité d'exemples.

Programme et inscription

[Conférence] le 4 octobre 2018 : Ville Perméable à Lyon

Stratégies, leviers d'action et externalités positives

Programme détaillé et inscription en ligne

L’objectif de cette journée est de partager des solutions pour une ville plus durable au regard de l'eau et d'identifier et mettre en avant les externalités positives au service de l'adaptation au changement climatique, de la biodiversité et de la nature en ville. 

Plusieurs clés d'entrée seront traitées à travers des présentations d'études et de retours d'expériences :
  • Comment intégrer des objectifs de perméabilité et de désimperméabilisation dans l’aménagement de nos villes (stratégie et planification) et contrôler leur mise en œuvre ?
  • Quelles sont réellement les externalités positives de la ville perméable : biodiversité, cadre de vie, finances publiques ?
  • Quels sont les acteurs, les leviers et les clés pour changer effectivement les pratiques ?
  • Cette journée s'adresse à l’ensemble des acteurs en charge de l'urbanisme, de l'aménagement, des espaces verts, de la voirie et de l'eau : les élus et responsables techniques des collectivités, leurs prestataires et leurs partenaires.
Conférence co-organisée par le Graie et la Métropole de Lyon, en appui sur le groupe de travail "Eaux pluviales et aménagement" du Graie. Cette rencontre bénéficie du soutien de l'Agence de l'eau RMC, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes.

[Séminaire] le 27 novembre 2018 : Chauve-souris et infrastructures à Stockholm

le 27 novembre 2018 se tiendra  à à Stockholm un séminaire sur le thème "chauve-souris et infrastructures", organisé par l'IENE, le Centre suédois sur la biodiversité et le ministère suédois des transports.
Information et inscription :
http://sweden.iene.info/seminar-of-bats-and-infrastructure-27-november/

[Journée technique] le 4 décembre 2018 : nature temporaire à Paris

Une journée d'échanges techniques sur la nature temporaire est organisée par l'Agence Française pour la Biodiversité dans le cadre du Centre de ressources Génie écologique le 4 décembre à Paris (auditorium de la tour sequoia).

Le programme détaillé sera précisé prochainement.

[Journée scientifique] le 10 octobre 2018 : Journée de revue croisée de projets scientifiques Labex IMU/ADEME/IMREDD_ADEME Sophia Antipolis (2)

L’ADEME (Service Organisations Urbaines), le Labex Intelligence des Mondes Urbains et l’IMREDD (Institut Méditerranéen du Risque, de l'Environnement et du Développement Durable) vous convient à une journée de revue croisée de projets scientifiques  le 10 octobre 2018 à l’ADEME Sophia Antipolis.

Cette journée scientifique est gratuite mais l’inscription est obligatoire sur la page dédiée : http://imu.universite-lyon.fr/2eme-edition-de-revue-croisee-de-projets-imu-ademe-et-limredd/

Cette rencontre vise à confronter et faire dialoguer les questions et méthodes de recherche, ainsi que les premiers résultats qui se dégagent.

Lire la suite : [Journée scientifique] le 10 octobre 2018 : Journée de revue croisée de projets scientifiques...

[colloque international] les 12 et 13 novembre 2018 : Les allées d’arbres - de la guerre à la paix

3 millions d'arbres, c’est ce que comptent à peu près les routes françaises lorsqu’éclate la 1ère Guerre mondiale. Ces « allées » à la rigueur militaire canalisent toute l’énergie des troupes en direction du front. De plus en plus déchiquetées et lacunaires à l’approche du front, elles deviennent une clé de lecture de l’imminence de l’horreur. Elles sont aussi des cibles facilement identifiables. Lorsqu'elles subsistent, elles insufflent l’espoir en rappelant l’existence d’un ordre avant le chaos.

Les soldats, notamment ceux venus du Commonwealth, sont fortement marqués. Ce motif est très présent dans leurs lettres, leurs dessins ou, plus tard, leurs récits. En 1915, l’officier britannique Gillespie émet le vœu de voir créer, à l’issue de la guerre, une « longue  allée (…) des Vosges à la mer ». L’abbé Lemire, député français, père des jardins ouvriers, exprime une demande analogue à la chambre des Députés en 1919.

Pendant et à l’issue de la guerre, des allées d’honneur sont plantées en Australie : chaque arbre, avec une plaque d’identification, y est dédié à un engagé. Nouvelle-Zélande, Canada, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Italie s’en inspirent. L’Allemagne aura aussi quelques allées mémorielles de ce type.

Le colloque explorera cette histoire, pays par pays. Il montrera les enjeux de conservation, liés à l’âge des arbres, mais aussi aux conflits d’usages, ou à la dénaturation des allées et leur banalisation. Les dynamiques engagées par des citoyens et des pouvoirs publics seront partagées.

Comment poursuivre et écrire l'histoire de paix de demain ? Quel parti tirer de la richesse des allées, trame verte bien physique mais aussi lien symbolique, dans le temps et dans l'espace, entre les hommes - sans parler de leur marque dans le paysage et de leur potentiel touristique ? Ce sera l’objet de la table ronde finale.

Pour vous faire d’ores et déjà une idée de son contenu, consulter le site et le préprogramme.

[Agenda//Colloque]

Du 3 au 5 septembre 2018 : Colloque SIFEE "Gestion des controverses environnementales : quel est le rôle de l’évaluation environnementale ?"

Le Secrétariat international francophone pour l’évaluation environnementale (SIFÉE) et ses partenaires, le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) et AgroParisTech, sont heureux de vous annoncer la tenue du prochain Colloque international en évaluation environnementale, à Paris (France), du 3 au 5 septembre 2018.

Activité phare du SIFÉE, cet évènement a pour objectif de réunir les acteurs de l’évaluation environnementale afin de faire le point sur les pratiques et de préciser les contours de ce domaine. Regroupant entre 150 et 200 participants, représentants toute la chaîne de décision environnementale, il constitue le principal forum d’échanges pour l’expertise francophone en évaluation environnementale.

Cette 21e édition du Colloque international portera sur le thème suivant : « Gestion des controverses environnementales : quel est le rôle de l’évaluation environnementale (ÉE) ? ». Le Colloque du SIFÉE sera suivi d’un Atelier de formation de trois jours visant à approfondir les thématiques abordées.

Le programme est en ligne.

Le webdoc ITTECOP

webdoc home