Infrastructures de transports terrestres, écosystèmes et paysages

Publications

[Article] La délicate évaluation des politiques d’aménagement du territoire

"L’adoption d’un regard plus systémique devrait s’imposer dès le départ des programmes à fort impact territorial."
Lire l'article Maurice Baslé, Professeur émérite en sciences économiques chercheur CNRS au CREM, Université Rennes 1 dans The conversation

[Article] Un cadre méthodologique pour évaluer l’équivalence entre pertes et gains de biodiversité induits par les projets d’aménagement et leurs mesures compensatoires

La loi « Biodiversité » du 08 août 2016 instaure dans la réglementation l’obligation « d’absence de perte nette » de biodiversité à l’échelle des projets d’aménagement. Un des enjeux clés pour y arriver consiste à démontrer l’équivalence écologique entre les gains associés aux mesures compensatoires et les pertes occasionnées par les impacts. Malgré les avancées réglementaires, le cadre français n’inclut pas de méthode à suivre pour déterminer l’équivalence et aucune n’est unanimement reconnue. C’est dans ce contexte qu’un cadre méthodologique opérationnel, exhaustif et fondé sur des bases scientifiques, a été développé. Son utilisation favorise la concertation entre acteurs et permet un suivi des mesures compensatoires dans le temps.

Par : BEZOMBES, Lucie ; KERBIRIOU, Christian ; SPIEGELBERGER, Thomas ; GOURAUD, Véronique ; GAUCHERAND, Stéphanie DOI : 10.14758/SET-REVUE.2018.HS.06

Crédit photo : IRSTEA

[IDRRIM] Rapport ONR 2018

La publication du premier rapport de l’Observatoire National de la Route en novembre 2017 a été la traduction concrète de la volonté partagée des représentants des gestionnaires publics des réseaux routiers (État, ADF, AdCF) et des professions routières (Routes de France, STRRES) de créer au sein de l’IDRRIM, un outil – l’ONR – au service des politiques durables de gestion du patrimoine routier.

Face à l’enjeu collectif d’entretien et de préservation de ce patrimoine routier qui concerne tous les territoires, la démarche engagée avec l’ONR a suscité un très grand intérêt et de nombreuses attentes en termes de connaissance de l’état des routes – chaussées et ouvrages d’art – et des moyens nécessaires à leur maintenance.

La place de la route au service de toutes les formes de mobilité rappelée lors des Assises nationales de la mobilité fin 2017, un hiver particulièrement rigoureux ayant entrainé de nombreuses dégradations sur les chaussées, un rapport d’audit publié en juillet sur l’état du réseau routier national non concédé, et bien sûr, la catastrophe du pont de Gênes chez nos voisins italiens, sont autant d’événements qui ont renforcé la nécessité et la pertinence d’un observatoire dont le rôle au sein de l’IDRRIM a été souligné lors de la communication en conseil des ministres du 22 août 2018 consacrée à la sécurité des ouvrages d’art.

Pour cette deuxième édition du rapport de l’ONR, la dynamique engagée en 2017 se devait d’être poursuivie et amplifiée. Avec 65 départements ayant participé à l’enquête, les premières métropoles, et surtout une meilleure qualité de réponses, cet objectif est atteint. En y ajoutant les données publiées par l’État et les premières démarches visant à élargir cet observatoire au groupe des communautés de communes exerçant la compétence voirie, je remercie chaque collectivité ayant permis cette réussite !

Lire la suite : [IDRRIM] Rapport ONR 2018

In Brazil, Animals Cross a Road of No Return

Highway BR-262 is among the deadliest in the world for wildlife. Biologist Wagner Fischer has been monitoring its grim toll for more than two decades.

Lire l'article du New-York Time

[Rapport] « La biodiversité en milieu métropolitain : leviers d’acceptabilité » (2018)

L’Institut CDC pour la Recherche a soutenu en 2018 le projet collectif, dans le cadre du Master Stratégies Territoriales et Urbaines de l’Ecole Urbaine de Sciences Po, d’Alexandre Dejean, Aurélia Hild, Roxana Rotaru, Martha Sasso et Djamila Vuilleumier-Papaloïzos, sous la direction de Philippe Clergeau du Muséum national d'histoire naturelle, sur le thème «  La biodiversité en milieu métropolitain : leviers d’acceptabilité ».

Lire le rapport

[ Expérience (S) de paysage] vidéo : Le paysage , une démarche pour le projet de territoire

Sébasitien Giorgis, à la demande de la Fédération française des paysages (FFP), lors de « Expérience (S) de paysage » montre comment le paysage peut être une méthode de projet pour concevoir nos villes et nos territoires dans la vidéo ci-dessous.

VIVRE EN PAYSAGE (vidéo)

[Revue Biodiv'2050] Transition écologique de l'agriculture et biodiversité

L’agriculture, qui représente environ 42% de la surface du territoire français a un rôle majeur à jouer dans la préservation et la fourniture de biodiversité. Alors que les impacts du modèle agricole conventionnel sur l’environnement sont désormais largement documentés, les performances économiques des exploitations classiques semblent connaître certaines limites pour répondre aux défis de demain (perte de rendement à l’hectare, prix fluctuants non générateurs de revenus, forte dépendance aux subventions agricoles communautaires). La transition écologique semble alors nécessaire. L’agroécologie, qui s’impose depuis quelques années comme une pratique mais également comme un changement social et de mentalité, peut répondre à ces limites et aux nouveaux enjeux auxquels l’agriculture fait face.

Ce numéro tente de définir dans quelles mesures l’agroécologie peut constituer une piste d’amélioration en faveur de l’environnement, de la biodiversité et du climat et répondre au nécessaire changement de modèle de production dominant non résilient.  L'étude explore également certains mécanismes facilitant cette transition vers des modes de productions durables.

Lire la revue

Lire la suite : [Revue Biodiv'2050] Transition écologique de l'agriculture et biodiversité

[Revue NSS] Dossier : La fabrique de la compensation écologique : controverses et pratiques

Le dernier numéro de la revue Natures Sciences Sociétés porte sur la compensation écologique. Les auteurs de ce dossier analysent le principe de « zéro perte nette » de biodiversité qui renforce la séquence ERC, éviter-réduire-compenser, de la loi relative à la protection de la nature de 1976.

Consulter la revue

Lire la suite : [Revue NSS] Dossier : La fabrique de la compensation écologique : controverses et pratiques

Le webdoc ITTECOP

webdoc home