Infrastructures de transports terrestres, écosystèmes et paysages

Publications

[Retour sur] Conférence KHEOPS sur les infrastructures et le bien-être des populations

Le 21 février dernier s'est tenue la Conférence publique KHEOPS sur les infrastructures et le bien-être des populations. À cette occasion, quatre personnalités ont partagé leur réflexion : la Mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, Mme Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal, M. François Reeves, cardiologue et professeur à l'Université de Montréal, et Mme Laure Waridel, écosociologue et professeure associée à l'UQAM. 

Consultez le bilan de cet événement ICI.
Écoutez les extraits audio de la Conférence publique ICI.

[Article] Zéro artificialisation nette: une fausse route?

Ambitieux sur le papier, l’objectif de zéro artificialisation nette risque de déplacer le problème, sans le régler. Telle est la conclusion d’un atelier organisé, ce 20 juin, dans le cadre des Assises nationales de la Biodiversité à Massy.
Lire l'article Stéphanie Senet dans le Journal de l'environnement

[Rapport] Intégrer le développement durable aux projets d'infrastructures


France Ville Durable, le portail des ressources et projets exemplaires de la ville durable a réalisé un cadre de référenceafin d’aider les maîtres d’ouvrage, collectivités et aménageurs, à construire leur projet de construction ou de rénovation d’infrastructure en prenant en compte les enjeux du développement durable. Le présent guide apporte une illustration opérationnelle et propose ainsi pour chacun des 17 objectifs et un découpage en 4 engagements.

Plus d'information

[Brochure] Paysage et biodiversité

La Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie (DRIEE) d’Île-de-France souhaite sensibiliser les élus, techniciens, maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre à la protection de la biodiversité et la valorisation du paysage dans les projets d’aménagement.

Cette brochure présente huit exemples de projets exposant la complémentarité des approches paysagères et écologiques, favorisant la biodiversité de même que l’usage. L’enjeu est de démontrer par l’exemple qu’un aménagement peut répondre aux exigences d’une biodiversité fonctionnelle, en s’intégrant dans le paysage et inversement tout en répondant aux besoins des populations.

Télécharger la brochure

[Guide technique] Guide PLU(i) et biodiversité

Ce document technique et pratique répond aux questions que se posent les collectivités dans le cadre de l’élaboration de leur document d’urbanisme :

  • Pourquoi intégrer la biodiversité dans mon projet de territoire ?
  • Quels préalables à cette prise en compte ?
  • Comment rédiger mon cahier des charges et sélectionner mon prestataire ?
  • Quelles dispositions opposables et non opposables puis-je mettre en œuvre dans mon PLU(i) ?
  • Le guide est abondamment illustré et riche de nombreux retours d’expériences, exemples de rédaction de règlements, références juridiques, …

Le guide PLU(i) & biodiversité (édition 2019) est issu des travaux du Club PLU(i) & biodiversité animé par l’ARPE-ARB PACA.

Plus d'information

[Article] Les lotissements, des paysages de la périphérie

Les lotissements font depuis longtemps l’objet de nombreuses analyses identifiant leurs inconvénients : l’étalement urbain, la mono-fonctionnalité des lieux, le recours systématique à la voiture ou encore le manque de lien social et d’urbanité. Le propos développé ici s’attache plus particulièrement à leur qualité paysagère trop souvent faible ou médiocre, à partir de l’expérience du département du Gard ; bien entendu, ce département compte aussi des opérations réussies qui contribuent à la forte attractivité touristique du territoire.
 
Télécharger l'article Signé PAP n°29, avril 2019

[Synthèse] Retour sur le sommet Kheops du 12 septembre 2018

Le sommet Keops s'est déroulé le 12 septembre 2018à Montréal, pendant une demi-journée, plus d'une quarantaine de personnes ont mis en commun leurs réflexions ou questionnement sur les enjeux sociaux attachés aux grands projets d'infrastructure.
Lire la synthèse

[Règle professionnelle] du paysage sur les travaux de génie écologique : Création et entretien d’aménagements favorables à la biodiversité et aux écosystèmes

Le génie écologique est défini comme l’ensemble des activités d'études et de suivis, de maîtrise d'oeuvre et de travaux favorisant la résilience des écosystèmes et s'appuyant sur les principes de l'ingénierie écologique (adapté des statuts de l’A-IGÉco, 2014). Il permet notamment la reconstitution de milieux naturels, la restauration de milieux dégradés et l’optimisation de fonctions assurées par les écosystèmes (source : Journal Officiel du 18 août 2015).

Dans le cadre d’un projet de génie écologique, les finalités de l’intervention sont prioritairement la préservation et la restauration de la biodiversité et de la fonctionnalité de l’écosystème, d’où une approche et des contraintes spécifiques.

Ces règles professionnelles visent à compléter les cahiers des charges remis à l’entreprise qui réalise les travaux de génie écologique. Elles doivent bien entendu être adaptées à chaque chantier.

Consulter les nouvelles règles

Le webdoc ITTECOP

webdoc home