Les Hauts-de-France se situent parmi les premières régions productrices d’énergies renouvelables éoliennes. La question des effets cumulés se pose désormais de façon marquée, compte-tenu de la concentration des parcs, pour la faune volante (chiroptères et avifaune) pour laquelle la connaissance reste lacunaire.

La DREAL Hauts-de-France a lancé une étude visant à appréhender les impacts éventuels d’un cumul d’éoliennes sur la faune volante d’un territoire.

A la suite de l’appel d’offres, le marché a été attribué début 2021 au groupement Auddicé biodiversité / TerrOïko / SensofLife.