Opération sur les zones humides en Bretagne,
portée par Dervenn et menée par une société coopérative d’intérêt collectif

L’opération sera conduite par une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), permettant une vision d’ensemble à la fois des enjeux du territoire et de la compensation. Cette société sera composée de 6 collèges : opérateurs de compensation (experts, techniciens), partenaires financiers, collectivités locales, experts, propriétaires et gestionnaires, salariés. L’opération sera menée sur le bassin versant de l’Aff, au sud-ouest de Rennes. Elle vise à restaurer, réhabiliter ou créer au moins 600 ha de zones humides, à replanter de 90 à 180 ha de boisements et à restaurer environ 50 ha d’habitats boisés.

Les unités créées permettront de compenser les impacts sur des zones humides, des espaces boisés et les espèces protégées associées, principalement liés à de petits projets d’aménagement (ZAC, fermes solaires, etc.). Les unités consisteront en un « actif de compensation composite », constitué d’un cœur d’actif (entité créée, réhabilitée ou restaurée), de zones de production de services écosystémiques (réseau bocager, paysage, fonctionnalité) et d’actions complémentaires hors demande de compensation. Cette approche de valorisation permet d’intégrer la biodiversité générale dans le dispositif de compensation, en plus des espèces et habitats remarquables concernés par l’opération.