Le 24 janvier 2019 s'est tenue la première Journée Jeunes chercheurs.

Plus de 30 communications sont parvenues pour cette première journée Jeunes Chercheurs organisée par ITTECOP avec ses partenaires. Le travail du comité scientifique a abouti à retenir 17 communications dont le niveau scientifique a été unanimement reconnu. Le choix initial de faire un appel large pour susciter la présentation de travaux concernant les infrastructures linéaires de transport sur des sujets et des thématiques a été fructueux. En effet, 6 communications concernaient les impacts des infrastructures sur des communautés vivantes (amphibiens, chiroptères etc.) ainsi que leurs modes de gestion en ingénierie écologique, 4 portaient sur des approches paysagères, 3 sur des outils de gestion des impacts des infrastructures, 1 sur des questions de fonciers et 2 sur des questions de perceptions et de représentations des habitants et des riverains et enfin 1 sur des questions touchant à de la géopolitique.

Ce choix témoigne de la variété potentielle et effective des sujets de recherche sur les infrastructures de transport. En tant qu’éléments structurant de l’aménagement de l’espace, ces infrastructures sont questionnées par des chercheurs d’horizons variés. Leurs impacts sur l’environnement a attiré depuis longtemps les réflexions scientifiques des écologues mais aussi de sociologues et de géographes qui se sont intéressés aux questions de conflits liés à l’élaboration de projets. Actuellement, il faut noter l’engagement des opérateurs qui prennent en considération ces travaux de recherche et invitent à voir plus large. Dans cette perspective, cette première journée témoigne de la nécessité d’une approche intégrée des projets puis de la gestion opérationnelle des infrastructures. Le nombre de thèses financées ou co-financées par les opérateurs sous la forme de contrats CIFRE ou autres témoigne de cet engagement des industriels et des chercheurs pour construire de véritables réflexions scientifiques innovantes.

Etant donné son succès, lié en particulier à la grande qualité des communications et à l’originalité des sujets traités, il faut souhaiter que cette journée soit la première d’une série qui s’inscrive dans un réseau reconnu que le programme ITTECOP a su créer.

Pierre Pech
Professeur des universités
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Co-directeur du Master BIOTERRE
www.masterbioterre.com

Consulter les présentations

La journée s'est organisée autour de 4 temps, 17 jeunes chercheurs ont présenté leurs travaux.

Recherches et entreprises, des partenariats multiples :
  • l’exemple du partenariat CILB et ITTECOP
  • l’exemple des chaires

Présentation des travaux des jeunes chercheurs

  • Thème 1 : Conciliation paysage/ biodiversité
  • Thème 2 : Gouvernance élargie

Programme

9H00 Accueil

9H30 Introduction

Session 1 Recherches et entreprises, des partenariats multiples : l’exemple du partenariat CILB et ITTECOP :
Jean-François LESIGNE, CILB/RTE et Sylvie VANPEENE, ITTECOP/Irstea

Session 2 Conciliation paysage/ biodiversité, présidée par Sylvie VANPEENE, ITTECOP/Irstea

  • Caractérisation de l’influence des paramètres lumineux des LEDs sur les mouvements des chiroptères le long des continuités écologiques, Kévin BARRÉ
  • Effets des autoroutes sur l'activité chiroptérologique et la génétique des populations et évaluation des mesures de réduction visant à améliorer la connectivité des habitats, Fabien CLAIREAU
  • Influence du paysage local sur les déplacements et les risques de collisions routières chez les chiroptères, Charlotte ROEMER
  • Bassins d’orage routiers : source ou puits écologique ? Antonin CONAN
  • Couplage de suivi CMR et génétiques pour une meilleure estimation de la transparence des infrastructures linéaires de transport, Jonathan REMON
  • La conception d’infrastructure routière au prisme du projet de paysage : le cas du contournement des villes de Martigues et Fos-sur-Mer, Céline CUVILLIER
  • Le transport par câble urbain dans la ville alpine : une hybridation de la ville et de la montagne par le paysage ? Inès HUBERT
  • Paysage et transition énergétique au prisme du métabolisme territorial : aménagements en France et aux Pays-Bas, Roberta PISTONI
  • Habiter l’autoroute, utopie et réalités, Gabriele SALVIA

12h45 14h00 Déjeuner sur place

Session 3 Recherches et entreprises, des partenariats multiples : l’exemple des chaires, présidée par Pierre PECH, Université Paris 1
  • Chaire RTE énergie et paysage : Roberta PISTONI, École nationale supérieure de paysage de Versailles
  • Chaire Eiffage BEGI  (Biodiversité,  Environnement  et  Grandes Infrastructures) : Romain ORRICO, Eiffage
  • Chaire VINCI Écoconception des Ensembles Bâtis et Infrastructures 
  • Gasby : Sylvie VANPEENE, Irstea

Session 4 Gouvernance élargie, présidée par Pascal GASTINEAU, Ifsttar

  • Vers une approche scientifique de l'opérationnalité des outils conçus par les chercheurs à destination des acteurs, Agnès MECHIN
  • Évaluation de l’impact écologique du projet d’autoroute A45 entre Lyon et Saint-Étienne : utiliser des résultats cartographiques pour ouvrir le débat entre scientifiques, aménageurs et grand public, Marc BOURGEOIS
  • Les outils numériques comme leviers de coopération pour la prise de décision opérationnelle, Jules BOILEAU
  • Mobiliser du foncier pour compenser , Constance BERTÉ
  • L'émergence du concept d'infrastructure verte, Alix VOLLET
  • Partenariat entre gestionnaires d'infrastructure et acteurs du territoire : de l'acquisition de connaissances à l'adaptation des modes de gestion en faveur de la biodiversité locale, Laura CLEVENOT
  • La prise en compte de l’habitant dans les projets de téléphériques urbains : mise en perspective France/Colombie, Delphine GINEY
  • Analyse des stratégies géopolitiques attachées au développement des ouvrages majeurs de transport d’électricité, Lucie ROUDIER



Conclusion

18H Fin de journée

Consulter l'appel à communication