Infrastructures de transports terrestres, écosystèmes et paysages

PEP

Comment lier pratiques paysagistes et connaissances en écologie au service du projet de territoire et de la biodiversité ? l’exemple des emprises d’ILT et de leurs dilatations
ITTECOP Apr 2014
Projet: Exploratoire
Achevé

Responsable(s) Scientifique(s)

Sylvain
Morin
/ Organisation: Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage (ENSNP)
sylv1.morin [at] laposte.net

Valorisations

# Article
Article revue Vertigo numéro spécial ITTECOP
:

Comment lier pratiques paysagistes et connaissances en écologie au service du projet de territoire et de la biodiversité ? l’exemple des emprises d’ILT et de leurs dilatations

La nécessité de prendre en compte les enjeux environnementaux et écologiques dans l’aménagement du territoire est mise en avant dans plusieurs textes politiques et juridiques. Cependant, la déclinaison des objectifs de conservation de la biodiversité à l’échelle locale est encore très sommaire. La seule approche écologique occulterait la relation aux usages et aux ambiances qui est du ressort du paysagiste. Dans cette étude, nous analysons la relation entre paysagistes concepteurs et écologues et faisons différentes propositions pour améliorer la prise en compte des enjeux et des connaissances écologiques dans les projets d’aménagement.

Tout d’abord, il est nécessaire de décloisonner la culture des paysagistes et celle des écologues et de faire dialoguer les formations. Les connaissances provenant de la recherche devraient également être synthétisées et rendues plus abordables pour les praticiens. Les paysagistes et les écologues devraient être plus reconnus par la maîtrise d’ouvrage et mieux intégrés dans les services d’aménagement des collectivités.

Dans l’objectif de créer des paysages multifonctionnels, il est primordial de croiser les différentes approches intuitives, sensibles et scientifiques et les différents outils tout au long du processus de projet.

Enfin, dans le but de capitaliser sur les connaissances développées au cours des projets et d’effectuer des retours sur expérience, des phases d’expérimentation, de suivis et d’évaluation des objectifs pourraient être développées durant un processus de conception adaptative.