Par Philippe Clergeau, chercheur au Muséum national d'Histoire naturelle
Avec plus de 20 % d'urbanisation sur le territoire métropolitain, les villes ont un devoir de conservation de la biodiversité. Les avantages pour l'Homme y sont par ailleurs nombreux. Multiplier les habitats d'espèces locales en ville permettrait notamment de réguler le bruit, la chaleur, les eaux pluviales et la qualité de l'air.
Lire l'article sur le site de la fondation pour la recherche sur la biodiversité